Chaque année, nous levons nos premières bécasses fin Octobre ou tout début Novembre. N'ayant pas pu aller à la chasse depuis le 1er Novembre, ce 16 Novembre était un peu mon "ouverture" de la bécasse. Cette journée est assez douce pour l'époque avec 10° au lever du jour,  en revanche, il y a un très fort taux d'humidité dans l'air. Avec mon père, nous faisons surtout les bordures des bois et bosquets car, les bécasses, tant qu'elles ne sont pas dérangées, ne se trouvent que très rarement au milieu des bois (du moins sur notre territoire). Soho sent bien que la saison commence vraiment maintenant pour nous et son travail croisé dans les 100 premiers mètres en bordure des bois est excellent. Les bécasses sont décidées à jouer le jeu et se laissent arrêter relativement facilement. Nous avons eu la chance de lever 9 bécasses en cette journée, 5 arrêts de Soho, et 4 qui s'envolent au loin alors que Soho remontait leur piste bien sagement. J'ai eu la chance d'en tirer 4 et 2 sont tombées sous les plombs. Après étude de leurs ailes, on peut dire qu'il s'agissait d'une jeune et d'une adulte qui étaient sans doute prêtes à quitter le territoire très prochainement car elle étaient assez grosses: 355 g et 365 g sur la balance. Voilà une journée de chasse comme on les aime...

16112008__4_

Une belle journée de chasse avec 2 mordorées au tableau...

16112008

Au fait, petite anecdote, nous chassons la bécasse depuis déjà pas mal d'années et nous les pesons toutes, seulement 2 ont dépassé les 400 g, et, nous pouvons dire que 330 g est une bonne moyenne, alors pour tous ceux qui voyent des bécasses grosses comme des poules faisanes ( à peine exagéré...) lorsqu'elles ne sont pas tuées, ils devraient les chasser un peu plus et se rendraient compte qu'au vol une bécasse en mène large, mais une fois dans la main, le poids varie en principe de 250 g pour une bécasse qui vient d'arriver à 380 g (même un peu plus mais très rare) pour une bécasse qui a fait ses réserves et est prête à reprendre le chemin de la migration. Cette reprise de poids est essentielle car une bécasse peut perdre jusqu'à un tiers de son poids lors des vols migratoires.