Malgré la relative douceur de ce début Novembre, les feuilles tombent enfin, les grues continuent de rejoindre le Sud, les vols de pigeons s'intensifient... aucun doute, l'hiver n'est pas loin! La chasse va pouvoir réellement commencer.

Déjà plusieurs battues de faites, mais je n'ai eu aucune occasion de tir, deux sangliers de vus mais à chaque fois c'était pour mon voisin de poste, et des chevreuils mais en pleine course ou alors trop loin.

Dans les bois que nous chassons, quand je suis à l'arc, j'ai "mes postes". En principe je suis placé au bord d'une coulée en retour, ou bien au milieu de la traque. Je prépare mes fenêtres de tirs à des endroits stratégiques jusqu'à 20 mètres autour de moi, et, à l'aide de mon filet de camouflage, j'essaie d'être le plus discret possible.

P1050854    P1050855

Mon affût de fortune au sol, pas si mal que ça!!!

Le deuxième sanglier que je vois cette saison descend des vignes en direction de mon père, à environ 200 mètres de moi, une balle de 35 Whelen lui a été fatal. Ce jour là j'étais avec ma carabine et j'ai pu mettre en joue mon premier gibier, un brocard à une quarantaine de mètres en plein découvert mais j'ai décidé de ne plus tirer les chevreuils avec une arme à feu ( sauf animal blessé, malade ou alors un superbe trophée). C'est d'autant plus logique que lorsque je suis à l'arc et que l'on ne tire que les sangliers, j'ai l'autorisation de quand même pouvoir flécher un chevreuil. Eh oui, les mentalités évoluent !

Sanglier_65_kg__2_

Sanglier de 65 kg.


Nous sommes maintenant le Dimanche 8 Novembre, et, comme chaque année, nous savons que pour notre région c'est la meilleure dizaine pour la migration des bécasses. Après avoir tué ma première mordorée le 1er Novembre, ce Dimanche sera exclusivement consacré à la bécasse. Avec mon père et Soho, nous chassons les bordures de bois. En effet, les bécasses se trouvent très souvent dans les 30 premiers mètres en bordure et plus rarement en plein milieu des bois, du moins chez nous, c'est comme ça.

P1050866    P1050876

Bordures des bois chassés.

La matinée tient toute ses promesses et nous levons 6 bécasses, 4 sont tirées: 2 tuées, une de loupée mais malheureusement une perdue, elle est tombée dans les ronces et nous ne l'avons jamais retrouvée malgré nos recherches. J'ai même pu filmer un arrêt de Soho, dommage que la mordorée se soit défilée en piétant, eh oui, nous la lèverons 50 mètres plus loin, appareil éteint, tant pis pour elle...

P1050879     P1050883

Deux bécasses au tableau le midi grâce au travail de Soho.

Après un bon repas, nous repartons de plus belle, et là...quel bonheur cet oiseau!!! Soho est aux anges, le temps de la partie et les bécasses bien présentes. Durant l'après midi, nous levons 10 Bécasses (10 différentes), toutes arrêtées par Soho,  et pourtant je ne suis pas Marseillais... Sur ces 10 Bécasses levées, 6 le sont en moins de 20 minutes, les arrêts s'enchaînent rapidement, on se croirait à un lâcher de bécasses!!!

Seule ombre au tableau, mon juxtaposé ne percute pas 3 fois de suite avec mon premier coup, et celà m'agace!!! Celà le fait avec les mêmes cartouches: sont elles fautives, le percuteur ne va t'il pas assez loin??? L'armurier me dira ça dans la semaine...

Enfin bon, le matin c'était mon père qui avait fait mouche par deux fois, ce coup ci c'est à mon tour et lui encore une fois. Décidément, cette première quinzaine de Novembre est vraiment le rendez vous à ne pas manquer pour les bécassiers. Quel plaisir de voir le travail de Soho et cette quinzaine d'arrêts dans la journée sur des bécasses.

P1050885  P1050887

Quel après midi...

P1050895   P1050890

Merci à Soho pour cette journée mémorable: 16 bécasses de levées, 5 de prélevées.


Et le 15 Novembre, quelques clichés de sangliers grâce à mon P-Box...

PB140003

PB140005

PB140011

PB140013

... toujours aussi nombreux.